Après une petite excursion au Cégep de Sherbrooke à cause de mon obstination à avoir un DEC en sciences humaines et en gestion de commerce, j’ai appris quelques trucs intéressants. En fait, c’est lorsque j’en étais rendu à ma deuxième session en 2010 que j’ai commencé la technique de gestion de commerce parce que j’avais dans la tête de devenir gestionnaire d’entreprise. Un de mes premiers cours s’appelait ‘Initiation à la fonction de gestionnaire’ et dans ce cours, il était question de toutes les fonctions d’un bon gestionnaire et ainsi que les méthodes pour nous simplifier la vie au Cégep. Malgré le fait que j’ai lâché cette technique la session d’après, j’ai trouvé ce cours très intéressant. En fait, j’ai retenu certains éléments importants en rapport avec notre façon d’étudier. Il s’agit de la mémoire à court terme et de la mémoire à long terme.

La mémoire à court terme

La mémoire à court terme est de l’information que l’on assimile sans pour autant s’en rappeler l’instant d’après. En d’autres termes, notre cerveau ne peut pas se rappeler de toute l’information que nous lui envoyons d’un seul coup. Cette information est stockée dans la mémoire à court terme. Par exemple, c’est pour cette raison que lorsque vous lisez un livre et que vous êtes rendu à la quatrième ou à la cinquième ligne d’un chapitre, vous ne vous rappeler plus exactement de quoi la première ligne parlait. Vous avez déjà comme oublié cette phrase, mais vous savez sommairement de quoi il en était question. De plus, le cerveau ne peut pas enregistrer plus de sept éléments à la fois. Un numéro de téléphone, par exemple, est constitué de sept chiffres. Il est donc facile de s’en rappeler. Ajouter un chiffre de plus et vous aurez une grande difficulté à vous rappeler ce numéro du premier coup. Les sept chiffres seront stockés dans la mémoire à court pendant un certain temps. Après, le cerveau supprime l’information et il faut aller revoir le numéro de téléphone pour s’en rappeler. Certaines personnes peuvent stocker cette information plus longtemps que d’autres, mais elle finira par se supprimer quand même. C’est pour cette raison qu’il ne faut pas se fier à la mémoire à court terme avant un examen. Pour savoir si votre cerveau à stocké l’information à court terme, il vous suffit de lire une phrase, fermer votre livre et tenter de vous en souvenir avec exactitude. Évidemment, c’est difficile. Heureusement, pour vous en rappeler, il y a la mémoire à long terme.

La mémoire à long terme

La mémoire à long terme est l’information que l’on assimile et qu’il est facile de s’en rappeler facilement. Afin de réussir vos examens ou pour toute information que vous voulez vous rappeler, il faut la faire passer de la mémoire à court terme à la mémoire à long terme. Pour que ça fonctionne, il faut utiliser la répétition. Il faut répéter et répéter l’information jusqu’à se qu’elle se transfère à la mémoire à long terme. Pour ce faire, il faut tenter de visualiser l’information et tenter de la recréer dans notre tête. De plus, afin d’améliorer la répétition, il est bien de diviser la feuille de note en points précis. Le cerveau aura plus de facilité a recréer l’information. Par ailleurs, avant un examen, il est bon d’utiliser la répétition une fois un mois d’avance, une fois une semaine d’avance et une fois une journée avant. De cette façon, vous serez sûr que les éléments étudiés seront stockés dans la mémoire à long terme et vous aurez plus de chance d’avoir une bonne note à votre examen. Personnellement, je me suis rendu compte qu’étudier en marchant aidait grandement à retenir de l’information. D’autres vont utiliser la musique pour s’aider. À mon avis, tous les trucs sont bons. Toutefois, la chose importante à se rappeler est de ne pas faire confiance à la mémoire à court terme avant un examen et que la répétition est la seule façon pour réellement se rappeler d’éléments importants. Sur ce, je remercie mon prof parce qu’aujourd’hui son cours m’aide beaucoup. En espérant que ces infos vous aide aussi à mieux comprendre comment tout cela fonctionne.

Dess 😛