Salut! Ça fait un peu plus d’une semaine que j’essaie  (sans succès) d’écrire un nouvel article… J’ai cherché des sujets intéressants, j’avais des idées pour écrire des articles divertissants, mais chaque fois, je n’arrive pas à m’en tenir à ces sujets légers parce que j’ai autre chose en tête. Alors je me suis dis, si je ne peux pas passer à côté, aussi bien en parler. Pour commencer, je vous raconte notre dernière semaine à moi et Dess.

L’histoire

Depuis quelques semaines, Dess me parlait de déménager à Montréal pour se rapprocher de l’école. Comme j’ai terminé d’étudier à Sherbrooke, nous n’avons plus besoin d’habiter entre Sherbrooke et Montréal. Et du travail, il y en a beaucoup pour moi à Montréal, alors c’est juste logique de chercher à aller dans la grande ville.

Première étape, il fallait faire un transfert de bail pour notre appartement actuel. Ensuite, trouver un appartement et des emplois étudiants sur l’île ou dans les alentours et enfin, déménager.

Un jeudi midi, un ami vient visiter notre appartement et nous confirme que ce sera parfait pour lui, il aimerait aménager en novembre. C’est parfait! Le lendemain matin, on visite un appartement et, agréable « timing », il est parfait! Alors on confirme qu’on va le prendre. Il ne reste que les emplois à trouver!

Mais ça allait trop bien… au retour de la visite, je reviens à l’appartement (à Bromont) pour découvrir qu’il a été vidé.

…Plus de télé, plus de système de son, plus de wii, mais surtout, plus de guitares ni de partitions (pour ceux qui me connaissent bien, vous pouvez vous imaginer ma tristesse), plus de violon, plus de banjo, et pire, plus d’ordis. Ce qui signifie que tous les travaux de sessions à Dess sont perdus, ainsi que nos CV, nos articles prêts à être publiés ici, et des années de photos de voyages, de roadtrip et de soirées entre amis. Bref, on a plus grand-chose…

J’ai passé l’après-midi avec les policiers pendant que Dess était en cours à Montréal. Le soir, après que je lui aie annoncé la mauvaise nouvelle, je rappelle la fille de l’appartement de Montréal. Je me console en me disant qu’heureusement on quitte Bromont bientôt, mais la fille me répond qu’elle avait dit oui à quelqu’un d’autre avant nous pour l’appartement, elle avait simplement voulu assurer ses arrières avec nous… -______-‘

Conclusion, on a plus rien, on ne sait pas où on s’en va et on doit quitter Bromont d’ici quelques jours parce que le nouveau locataire s’en vient.

Nos réactions

M2 :

Pour ma part quand j’ai vu notre appartement vide, j’ai couru dans toutes les pièces, en colère et en pleurant, pour faire rapidement dans ma tête l’inventaire de tout ce que j’avais perdu. À la fin de cette journée-là sérieusement, la phrase « Y’a rien pour rien » n’avait plus aucun sens pour moi. Je suis positive dans la vie, mais la ça en était un peu trop.

Dess :

En fait, lorsque l’on entend dire que se faire voler ressemble un peu à se faire violer, ce doit être ce que j’ai ressenti. C’est bizarre de penser que des gens sont entrés chez nous et ont pris des objets comme s’ils étaient chez eux en fait. Je n’en suis pas revenu sur le coup et après je me suis dit qu’ils sont partis avec des objets qui sont remplaçable. On a perdu de l’argent et du temps au bout de la ligne.

Comment on se revire de bord après tout ça?

Il ne nous restait pas 36 solutions, on est revenus chez nos parents temporairement, même si c’est loin de Montréal. Parce que en moins d’une semaine, déménager de Bromont et trouver un nouvel appartement à Montréal à travers ma fin de semaine de travail et à travers les nombreux travaux scolaires que Dess avait à recommencer, c’était un peu trop.

Maintenant ça fait une semaine qu’on est chez mes parents, ils nous ont beaucoup aidé. On a presque fini de classer toutes nos boîtes, (tout le contenu d’un appart dans une chambre à coucher ça fait beaucoup on s’entend). Je ne dors pas encore super bien la nuit, j’arrête pas de me réveiller en réalisant ce que j’ai perdu la semaine dernière… Mais bon, notre côté rationnel prend le dessus, ce n’est que du matériel. On va se refaire tranquillement.

Pourquoi un article comme celui la?

Je tiens à préciser que le but de cet article n’est pas d’en faire une complainte ou quoi que ce soit du genre, mais de témoigner et partager ce qui s’est passé. Je voulais en parler pour trois raisons.

  • 1. Je veux faire penser à tous ceux qui liront cet article d’être vigilant et de prendre les précautions pour éviter que ça arrive. Si vous voyez quelque chose de louche dans votre voisinage ou entourage, n’hésitez pas à le signaler et à réagir. On se dit souvent que c’est le genre de chose qui n’arrive qu’aux autres, mais apparemment ça peut arriver n’importe où. On habitait dans un beau coin et nous sommes 4 logements du même bloc à avoir été vidés.
  • 2. Aussi, je veux faire penser à tous ceux qui habitent en appart, mais aux jeunes surtout, de prendre le temps d’évaluer si être assuré pourrait valoir la peine!! Prenez le temps d’évaluer la valeur qu’il y a chez vous, ce n’est pas très répandu de faire penser aux jeunes de s’assurer pour leurs biens. Et en début vingtaine, on est à un âge où on accumule beaucoup de valeur sans s’en rendre compte. Un conseil que j’aurais aimé recevoir avant de tout perdre…
  • 3. Enfin, je veux dire à tous les étudiants, prenez le temps de faire des backups de vos ordis!! Et ensuite, ne laissez pas ces backups dans la même pièce que votre ordi… sinon il se peut que vous l’ayez fait pour rien haha…

Conclusion

Sur ce, maintenant on va déjà mieux, il y a pire dans la vie. On se remet à être positif tranquillement. Et comme je l’avais déjà écrit plus tôt, je me console en me disant :

Vous pouvez partir avec mes guitares, mes partitions, mon violon, mais vous ne pourrez jamais m’enlever mon savoir en musique.

Vous pouvez partir avec nos ordis qui contiennent tous nos travaux de session, mais vous ne seriez jamais capable d’en faire d’aussi bons.

Vous pouvez nous enlever toutes nos photos de voyage, mais vous ne vivrez jamais de voyages et d’aventures comme on en a vécu.

Vous pouvez nous enlever nos Cv qui étaient dans l’ordi, mais vos Cv n’auront jamais le quart des expériences qu’on a.

Parce que nous on travail dur, on ne relâche pas, et malgré qu’on a de la misère à “ravaler” ces jours-ci, malgré que vous avez dévalisé notre appartement, volé pour 5000$ de stock et des années de travaux… on se console en se disant qu’on a plus de classe que vous.

À tous les voleurs de ce monde, je suis désolé de constater à quel point vous avez pris le mauvais chemin dans la vie. Vous ne gagnez rien à nous voler, comparé à ce que nous on perd.

Bref, malgré qu’on sent qu’il faut tout recommencer, on reste positifs et on va passer par-dessus.

Bonne journée à tous! 🙂

M2 & Dess