Petite mise en situation.

Salut, je vous témoigne aujourd’hui de ce qui occupe la plus grande partie de mon temps ces jours-ci, voyager entre le centre-ville de Montréal et l’université d’Ottawa, une aller-retour chaque jour, 5 fois par semaine, oui, je passe ma vie dans le train.

J’avais déjà voyagé Valcourt-Sherbrooke (45 minutes) en auto chaque jour pour me rendre au Cégep et Dess avait déjà voyagé Bromont-Montreal (1h et quart) en bus chaque jour pour se rendre à l’école au centre-ville. Alors voyager entre deux destinations fait partie des options envisageables pour moi lorsque j’ai un nouveau projet. Par contre, je crois que je ne voyagerai jamais autant que ces jours-ci, 4h de train par jour, ça commence à être beaucoup. Mais ce n’est pas un choix sans fondement.

Le fameux POURQUOI!

Pourquoi avoir choisi de faire l’aller-retour chaque jour entre les deux villes plutôt que de chercher à déménager et louer un appart ou juste une chambre étudiante à Ottawa?

  • L’élément principal à considérer était, sans surprises, financier.

Depuis novembre 2015, donc depuis maintenant 1 an, j’habite avec Dess au centre-ville de Montréal parce que de son côté, il étudie ici et termine en mai 2017. Arrivés à Mtl en novembre 2015, nous avons signé un bail standard d’une année. (Je n’étais pas pour m’empêcher de venir avec Dess sous prétexte que j’irais peut-être à l’université en septembre 2016 ou un jour, rien n’était certain.) Donc quand j’ai été acceptée à l’université d’Ottawa, j’avais un bail à Mtl avec mon chum qui, théoriquement, s’étirait jusqu’à la fin de ma 1er session.

Tenter de briser notre bail à Mtl ou sous-louer? Pourquoi, l’emplacement de notre appartement à Mtl restait idéal pour Dess, ce n’est pas nécessairement simple de briser un bail et il y avait d’autres possibilités pour moi. Alors je me suis penchée sur les autres possibilités justement avant de faire un choix.

Et en cherchant, j’ai su que le train faisaitl’aller-retour entre Mtl et Ottawa plusieurs fois par jour et qu’il existait des passes de train saisonnières à prix réduit pour les étudiants. Pour être précise, 500$ + tx pour la session, donc voyages illimités sur l’itinéraire de mon choix de septembre à décembre.

Quand on y réfléchis comme il faut, continuer de payer notre appart à Mtl à deux et m’acheter une passe de train revenait définitivement moins cher que de payer chacun un appart à Mtl et à Ottawa, que de me payer une chambre près de l’université ou même loin de l’université, que de me payer une passe de bus ou que d’utiliser une voiture chaque jour même juste pour 30 minutes par jour. Alors c’est principalement pour ça que j’ai fais ce choix. On s’entend, on essaie de faire attention à notre argent tant qu’on a pas notre dernier diplôme!

  • Autre avantage non-négligeable à mon avis, après 2 ans et demi à habiter ensemble, l’idée de continuer à habiter avec mon chum ne me déplaisait pas du tout!
  • Et enfin, il faut bien le mentionner aussi, la transition vers la vie à Ottawa se fait beaucoup plus graduellement pour moi en y passant mes journées sans pour autant rester là-bas temps plein! Je ne pensais jamais dire ça dans ma vie, mais ça me réconfortais vraiment au début de revenir à Mtl chaque soir!

Et ensuite, pourquoi ça marche?

  1. Parce que le prix de la passe de train est juste incroyablement magnifique quand on y pense. Et en plus, c’est déductible d’impôts pour les étudiants.
  2. Parce que, à Mtl, j’habite à 5 minutes à pied de la gare centrale de Mtl, donc oui vraiment downtown, pas de gazon à l’horizon, mais ça me permet de marcher jusqu’à la gare tout simplement. Et ensuite, parce qu’il y a un bus qui relie la gare d’Ottawa et l’université d’Ottawa en environ 12 minutes, la passe de bus étant inclus dans les frais d’université.
  3. Parce que le train est vraiment plus rapide qu’un bus ou une voiture. Bonne chance pour faire Mtl-Ottawa en moins de 2h avec le magnifique trafic.
  4. Parce que prendre le train ça n’a rien à voir avec l’énergie que ça demande de voyager en char, je ne conduis pas, je dors tant que je veux! Et dormir dans un train, ça accote presque le confort d’un divan chez un ami ou on a “semi” envie de rester dormir vu que le divan est trop court pour s’allonger! Lol, c’est déjà ça!
  5. Parce que ça bouge/brasse 100 fois moins dans un train que dans un auto, un bus voyageur ou un bus de ville et ça va pratiquement toujours en ligne droite. On s’entend, pas de virages à 90° en train, donc je peux faire mes devoirs, lectures, travaux à l’ordi, sans être prise d’un mal de coeur inutile dès le début du trajet! Probablement le point le plus merveilleux et important de cette liste d’ailleurs. Si je ne pourrais pas travailler dans le train, ça reviendrait à dire que je perd littéralement 4h de temps précieux pour étudier chaque jour, alors que la, c’est tout le contraire.

Les désavantages? OUI, y’en a.

“D’après toi, y’en a tu des désavantages lol??” En effet, y’en a quelques uns, ça ne se pourrait juste pas d’étudier à 210 km d’où j’habite sans 2-3 tous petits désavantages.

  1. L’horaire du train concorde PRESQUE avec mon horaire de cours! Donc pas tout à fait lol. Alors, je dois parfois arriver à l’école 1h ou 2 avant mon cours et quitter Ottawa 1h ou 2h après que mon cours soit terminé.
  2. Ensuite, quand l’horaire concorde vraiment avec mes cours, tsé quand ça fit juste ben… watch out, un train c’est capable de prendre du retard sur un pas pire temps! Haha. Heureusement, ce n’est pas si fréquent, j’arrive en retard 2 ou 3 fois par mois maximum, c’est jamais trippant, mais c’est pas la fin du monde. La plupart du temps juste en retard de 5-10 minutes, mais j’ai déjà manqué 1h et demi d’un cours (et ça peut être long essayer de comprendre par soi-même 1h de matière manqué en classe).
  3. Le pire de tous les horribles désavantages : les MATINS!! Se lever “au milieu de la nuit” (5h am) pour prendre le train à 6h10, pour arriver à 8h20 à l’école, pour aller en cours à 10h am, parce que le départ suivant de Mtl à Ottawa est à 8h40 ou 9h (ce qui me ferait certainement manquer une bonne heure de cours) ça c’est un peu démoralisant parfois!
  4. Enfin, petit détail, petit désavantage en passant : les employés qui travaillent dans le train, qui oublient parfois que ce serait peut-être chill qu’il fasse un peu plus chaud que dehors dans le train! Mais d’habitude ils mettent du chauffage, et s’il n’y en a pas, ce qui arrive vraiment, juste à le demander et ça se place, c’est merveilleux.

Avec tout ça, vraiment, ça fait le tour des désavantages. Donc, toi qui es en train de lire ça, si t’es comme moi, tu trouves sûrement pas ça si pire. 😜

Pourquoi cet article.

1. Après les deux ou trois premières semaines d’école, une fille de l’université, ayant entendu parler de “la fille qui prend le train de Mtl chaque jour” a succombé à la curiosité et m’a écrit pour en savoir plus. Je lui ai raconté ma situation et ensuite j’ai eu pour seule réponse, “OK, on ne se connaît pas mais je me demandais, merci bye” …permettez moi un léger wtf… N’empêche, si ça soulève autant de questions, pourquoi ne pas en profiter pour témoigner de ce qu’il en est vraiment.

Plusieurs personnes restent beaucoup trop surprises quand je lâche dans la même phrase que “oui j’étudie à Ottawa et oui j’habite encore à Mtl”. La réponse automatique : “Mais tu as forcément un appartement près de l’école ou un endroit où rester la bas? On sait maintenant tous que la réponse est non et tout le monde réclame alors des explications !

Alors, ça répond peut-être aux questions qui surgissent au fond de ceux qui apprennent  ma belle situation. Haha.

2. Ensuite, et c’est surtout pour ça mon petit témoignage, parce qu’il existe toutes sortes de façons de faire! Je n’avais aucune idée de par quel extraordinaire moyen ce serait possible pour moi d’étudier à l’université d’Ottawa, si loin de ma bien aimée ville de Sherbrooke, si loin de la campagne d’où je viens où on ne parle juste jamais anglais et si loin de ma zone de confort.

C’est l’application parfaite de cette super phrase inspirante : “N’attendez pas d’être un expert pour passer à l’action, passez à l’action et vous deviendrez un expert.

Bref, il existe d’autres moyens que ce qui est plus “conventionnel”. Il ne faut pas s’arrêter au fait qu’à première vue ça ne semble pas simple comme situation ou même carrément illogique! Il faut parfois essayer d’autres choses pour éviter de s’empêcher de foncer.

Conclusion, j’ai des bonnes notes.

Finalement, à tous ceux qui se posaient la question, oui ça se fait voyager en train, Montréal – Ottawa, chaque jour. Et non, c’est pas aussi pire que ça en a l’air! La preuve, j’ai malgré tout réussi à avoir des bonnes notes en droit aux midterms (exams de mi-session)! 😉

M2