L’alternateur! Partie 2

Vendredi, 7h pm.

Malgré tout, on a réussi à remonter jusqu’au milieu de l’état de New York! Mais dès que la nuit est tombée, on a été obligé d’arrêter parce que les lumières prenaient trop de batterie. L’alternateur était maintenant pratiquement mort. On a donc décidé d’essayer de dormir un peu, puisque ça faisait environ 37h qu’on était sur la route et occupés à s’inquiéter haha.

Samedi, 7h am.

On s’est réveillé samedi matin, on était dans un truck stop à 2h seulement du Québec. On a branché le booster pack pour une dernière fois, puisque qu’il était presque mort et on est reparti. Le GPS était mort et nos deux cellulaires s’apprêtaient à mourir aussi puisqu’on avait pas pu les brancher durant la route du retour. On a fait environ 2 km haha… et l’auto s’est littéralement tout éteint pendant qu’on roulait encore, c’était la fin. Qu’est-ce qui nous restait à faire rendu la? On a pris nos sacs à dos avec ce qui était important, on a laissé l’auto sur le côté de l’autoroute et on est parti à pied. J’ai pris mes dernières minutes de batterie de cellulaire pour avertir que je serais absente au travail, et pour demander à mon père de venir nous chercher aux douanes plus tard dans la journée. (Puisqu’il n’avait pas de passeport.)

À pied, on s’est fait intercepter par des policiers à qui nous avons tout expliqué du mieux qu’on pouvait en anglais. Alors ils nous ont embarqué, nous ont ramené à notre auto et nous ont appelé un towing… qui a coûté beaucoup trop cher… haha c’est pas pour rien qu’on espérait éviter ça!

Samedi, 9h am.

Le towing à embarqué notre auto et on a jasé avec le chauffeur, un gros barbu ben sympathique que je ne comprenais pas vraiment, jusqu’aux limites du Québec!!

Samedi, 11h am.

Dernier petit souci, il nous a débarqué à la sortie la plus près des douanes, puisqu’il n’avait pas le droit de traverser… à 2 miles de la frontière. Alors, on a fait le reste à pied! …La face que les douaniers ont fait quand ils nous ont vu arriver à pied hahaha… Après plusieurs questions, ils nous ont laissé passer.

Enfin arrivés, on est allé se coucher sur le gazon en attendant mon père. Ce soulagement qu’on éprouvait d’être enfin chez nous! Fallait encore ramener l’auto au Québec, mais c’était un détail pour nous à ce moment la! 😛

Samedi, Midi.

Mon père est arrivé avec deux batteries d’auto, usagées mais rechargées, qui nous ont permis de ramener l’auto au Québec. On est retourné à l’auto avec les deux batteries pleines (même si le douanier ne comprenait pas trop ce que nous voulions faire… Et une fois la batterie chargée en place, j’ai pris l’auto à mon père, qui nous attendait au Qc, et Dess a ramené mon auto. Il faut dire que c’était quand même très drôle quand Dess a repasser les douanes avec mon auto en tenant le gaz devant le douanier pour éviter que l’auto ne s’éteigne!! On ne s’est pas rendu au garage, on a du appeler un remorqueur Québécois. Mais, le temps que le towing arrive, on s’est tous les deux, moi et Dess, endormis dans l’auto de mon père… Heureusement qu’il était un peu plus en forme que nous! Fin de l’histoire!

Conclusion

Les deux semaines qui ont suivies, j’étais imperturbable sérieusement. J’avais tellement été stressée dans les derniers jours que désormais, plus rien ne m’inquiétais. Vous savez quand on dit des phrases du type : Il y a pire que ça dans la vie. Et bien c’est vrai! Ça m’avais vraiment fait du bien de constater que je n’avais vraiment pas de raisons de m’en faire dans mon quotidien! Bref, petite moral pour terminer, prenez le temps de constater que vous avez peut-être moins de raisons de stresser que vous pensez! 🙂

C’était probablement le dernier road trip de mon auto. À 300 000 km, elle mérite un petit break! haha Mais pour nous, même si le retour n’a pas été de tout repos cette fois, c’est certain qu’on va retourner se promener dès qu’on peut! Ça en prendra plus que ça pour nous arrêter!

M2